Présentation de la coopérative

INTI («soleil» en Quechua) est une coopérative d'habitation sans but lucratif.

Cadre légal

La coopérative INTI est inscrite au Registre du Commerce. Elle est constituée d'une assemblée générale et d'un comité. Ce dernier se réunit de manière régulière. Afin d'élargir la concertation, de nombreuses assemblées générales extraordinaires sont également organisées.

La coopérative est membre de l'Association Suisse de l'Habitat (ASH) et du Groupement Genevois des Coopératives.

Tous les membres du comité sont des bénévoles, qui ont fourni un abondant travail. Avant même la construction de l'immeuble, celui pouvait déjà se compter en centaines d'heures.

Devenir membre de la coopérative implique de s'acquitter de parts sociales, dont le montant est déterminé par le nombre de pièces de l'appartement souhaité (voir «Projet immobilier», ci-dessous). A titre d'exemple, pour un trois pièces, les parts sociales s'élèvent à environ 10'000 francs.

Projet immobilier

La coopérative est constiutée d'un immeuble de 19 logements dans le quartier de Cressy, sur le territoire de la commune de Confignon, situé aux numéros 1, 3 et 5, chemin Edouard-Vallet. Le terrain fait l'objet d'un droit de superficie octroyé par l'Etat de Genève pour une durée de 99 ans.

Les travaux ont commencé au début de l'année 2004 et pour se terminer vers la fin mars 2005. Les premiers emménagements ont de suite suivi pour s'échelonner jusqu'à fin du mois de mai 2005.

L'immeuble a été conçu de manière à rentrer dans le cadre défini par l'Office Cantonal du Logement pour les logements subventionnés. Consultez la section Projet pour voir le type de logements disponibles.

Chaque membre de la coopérative est locataire d'un appartement. Si son revenu le permet, il peut bénéficier de subventions pour une durée maximale de 26 ans.

Ce projet est porté par une volonté forte de suivre les principes du développement durable, comme en témoignent les points développés ci-dessous.

Un projet de développement durable

Le développement durable, dont l'objectif est de répondre «aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs» (Déclaration de Rio, 1992), repose sur trois axes:

  • économique
  • social
  • environnemental

 Ces trois axes au cœur du projet immobilier de la coopérative INTI.

Axe économique

De par sa nature même, la coopérative INTI n'est pas à la recherche du profit. Son but premier est de fonctionner de manière rentable afin d'assurer sa pérennité. Ceci lui permet de proposer des loyers raisonnables (voire bas par rapport à la conjoncture immobilière actuelle).

Axe social

En tout premier lieu, du fait même qu'il soit au régime des habitations mixtes (HM), l'immeuble est ouvert aux personnes de conditions relativement modestes.

Deuxièmement, l'immeuble compte un appartement de 8 pièces, loué par Pro Senectute, où vivent des personnes âgées valides, souffrant de solitude et souhaitant mener une existence communautaire. Chaque personne dispose d'une chambre individuelle, la cuisine, le séjour et la salle à manger étant communs. La majorité des appartements, de 5 et 6 pièces, s'adressent aux familles. Des 3 pièces, encore, sont plutôt destinés à des jeunes. Ainsi, de nombreux horizons et de nombreuses générations ont l'occasion de se côtoyer et de se mélanger.

Troisièmement, l'immeuble dispose de locaux communs qui sont autant de lieux de réunion et d'échange entre les habitants non seulement de l'immeuble, mais aussi du quartier. On trouve ainsi une salle commune, dotée d'une grande cuisine et d'une cheminée, que les coopérateurs peuvent utiliser à leur gré pour des fêtes et autres activités créatrices; un four à pain, dont  peuvent également profiter les habitants des environs (voir le programme des animations); une grande terrasse sur le toit.

Ces locaux communs aident au mélange interculturel et intergénérationnel souhaité par la coopérative.

Axe environnemental

Le chauffage et l'eau chaude de l'immeuble sont intégralement assurés par l'énergie provenant du CADIOM (incinération des déchets de l'usine des Cheneviers). Ainsi, la coopérative INTI ne consomme pas un seul litre de mazout pour ses besoins de chauffage.

La coopérative a également milité pour la présence d'une voiture de la coopérative d'auto-partage Mobility. Avec le soutien de la commune de Confignon, une voiture a pu être mise à disposition dans le quartier, vers l'école de Cressy. INTI s'était d'ailleurs engagé à abriter cette voiture dans son garage, mais un emplacement plus central par rapport au quartier a pu lui être trouvé.

Outre la terrasse et un petit local de rangement, le toit accueille une centrale solaire. 330 m2 ont ainsi été réservés à l'installation de panneaux photovoltaïques, dans le but de produire de l'électricité et non pas de participer au chauffage de l'immeuble, puisque celui-ci est assuré par le CADIOM.

Cette électricité est vendue aux Services Industriels Genevois dans le cadre de leur initiative de promotion des énergies renouvelables. Ce projet solaire complète l'engagement de la coopérative INTI en faveur du développement durable.